Accueil Accueil

Infos du mois Infos du mois

Partenaires  Partenaires

Contactez-moi Contactez-moi


 


Découvrez la vidéo de mon logiciel 


                    

La charte

"Côté Pro"


  • réactivité

 

  • intégrité

 

  • confidentialité

 

  • pédagogie
                                              

 

Atteignez les sommets avec Côté Pro !

                     

 

 


Infos du mois

TOUTE L'INFO DE LA CESSION ET REPRISE D'ENTREPRISE - En bref

La pérennité de l’entreprise prime sur le prix de cession pour 51 % des cédants

Par Cyril ANDRÉ

publié le mardi 27 janvier 2015

Le cabinet d’avocats Fidal vient de publier les résultats de son enquête sur la transmission et, ce qui va de pair, la pérennité de l’entreprise. Il apparaît que l’avenir de l’entreprise est le souci majeur et le facteur déterminant pour la majorité des dirigeants interrogés.

En effet, pour 51 % de ces derniers, assurent se préoccuper d’abord de la pérennité et du futur de leur entreprise avant de se soucier du prix auquel ils la céderont. Soulignons toutefois, qu’en creux, ce n’est pas la préoccupation première pour un tout petit peu moins de la moitié des chefs d’entreprise. D’ailleurs, 20 % d’entre eux indiquent clairement que la transmission de leur entreprise est d’abord perçue comme l’opportunité de réaliser un bénéfice financier.

La question sur l’âge auquel il est nécessaire de préparer la transmission de l’entreprise est intéressante. Dans la pratique, la plupart des professionnels de la transmission constatent qu’une grande majorité de cédants n’anticipent pas suffisamment la cession de leur entreprise, celle-ci devant se préparer, idéalement, 4 à 5 ans en amont. Pourtant, dans leur réponse à l’enquête de Fidal, pas moins de 83 % des dirigeants assurent qu’il est nécessaire de se préoccuper de ce sujet de la transmission avant 60 ans et 52 % considèrent qu’il faut le faire entre 55 et 59 ans. Un quart d’entre eux estiment même qu’il faut préparer sa transmission entre 50 et 54, soit bien avant l’âge moyen effectif de départ en retraite. Conclusion, une majorité de chefs d’entreprise ont bien conscience qu’il est important d’anticiper la cession mais, dans les faits, peu le font.

La fiscalité est un frein à la transmission

Pour 60 % des dirigeants, le profil idéal du repreneur est une personne qui maîtrise les rouages de l’entreprise donc, soit un membre de la famille (pour 29  % des répondants), une personne du même secteur professionnel (21, %) ou encore un salarié de l’entreprise (9 %). Dans les faits, la transmission dans un cadre familial est nettement moindre que ce qu’indiquent les dirigeants au travers de cette étude du cabinet Fidal.

Par ailleurs, pour 44 % des chefs d’entreprise interrogés, le poids de la fiscalité, la complexité des régimes juridiques et fiscaux ainsi que les situations patrimoniale et matrimoniale constituent les principaux freins à la transmission d’entreprise.
Enfin, l’enquête de Fidal montre que 41 % des chefs d’entreprise n’ont mis en place aucune action pour assurer la pérennité de leur entreprise en cas de force majeurs, comme un décès ou une incapacité, alors que certains outils juridiques simples peuvent se révéler efficaces.

 


Accueil Accueil

Infos du mois Infos du mois

Partenaires  Partenaires

Contactez-moi Contactez-moi


 


Découvrez la vidéo de mon logiciel 


                    

La charte

"Côté Pro"


  • réactivité

 

  • intégrité

 

  • confidentialité

 

  • pédagogie
                                              

 

Atteignez les sommets avec Côté Pro !

                     

 

 


Envoyer cette rubrique à un ami Imprimer cette page 

Vincent Lemaine - Expert en évaluation, cession d'entreprises & biens immobiliers - 15 Chemin des Dames, 29260 Lesneven
Bureau 02 98 83 51 37 - Fax 02 56 31 85 11 - Mobile : 06 15 18 14 53 - vincent.lemaine@cotepro-commerce.fr